J-8 : Comment je me suis préparée au dépaysement

Hello !

Dans une semaine je serai dans les airs, plus proche que jamais de Varanasi, l’Inde, et l’aventure que j’ai rêvée depuis six mois.

A une semaine du départ, les questions se bousculent dans ma tête. Les images aussi. Et bien sûr les recommandations de ma famille, mes proches, ou d’inconnus qui ont eu vent de mon voyage. Je suis partagée entre excitation et appréhension. Alors, aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager mes conseils et toutes les choses que j’ai faites afin de partir sereine.

Un pays, un individu = une expérience

Cette phrase je me la répète assez souvent car depuis que j’ai décidé de partir, chaque personne avec qui j’ai eu l’occasion d’aborder le sujet y est allé de sa petite anecdote, son petit commentaire, ses recommandations. J’adore échanger, et partager l’expérience des autres, mais cela peut aussi être source d’angoisse. Et concernant l’Inde, les gens n’y vont pas de main morte.

8640938815_d42ab09b7f_o

Par exemple, une amie de mes parents m’a raconté que son beau-frère s’était fait kidnappé en Inde. Une autre personne rencontrée m’a mise en garde sur toutes les bactéries de peau que je pourrai attraper. Un pote m’a dit de faire attention aux gangs de singes alcooliques qui s’attaquent aux gens pour trouver de l’alcool. Et puis quand j’ai entamé les démarches pour les vaccins (je vous ferai un article sur les précautions médicales à prendre avant de partir en Inde), j’ai tout d’un coup eu peur d’attraper tout un tas de maladie vu la tonne de vaccins que l’on me proposait. Et enfin, le climat, la mousson, les inondations, les catastrophes naturelles…non mais tu te rends compte Lucie ?

Je pense, ou en tout cas j’espère, qu’il faut surtout s’écouter. Un pays, un individu = une expérience. Chacun a pu vivre des désagréments en voyage, moi la première. Mais selon la personnalité des gens, et leur degré d’inquiétude, leur propre manière d’appréhender un voyage, ils penseront à te raconter que les mauvais souvenirs. Le problème de ces échanges, c’est l’effet qu’ils provoquent sur le voyageur. Car si un ami est toujours heureux de pouvoir me raconter son expérience, ou décharger son angoisse ou ses mauvais souvenirs, toi, en tant que voyageur, tu être amené à entendre des discours stressants des dizaines de fois. Me concernant cela n’a fait qu’ajouter à mon appréhension. Heureusement, j’ai aussi pu bénéficier de paroles réconfortantes, qui elles t’encouragent à aller au bout de ton projet, même si tu as un peu la trouille.

Lire, et regarder des vidéos pour s’imprégner

Pour éviter de me faire peur, j’ai préféré cessé d’écouter les autres et commencer ma petite quête intérieure en lisant des bouquins. Je me suis rendue à Rennes à la librairie Ariane, en quête d’un guide de voyage, et en suis ressortie avec un roman « Vertiges Indiens » pour me plonger dans l’univers de l’Inde. La lecture de cet ouvrage m’a permis de m’octroyer de nouveaux fantasmes, bien plus positifs que les récits interlocuteurs. (même si encore une fois, je ne remet pas en doute leur bienveillante intention). J’ai aussi cherché un guide qui sorte des sentiers battus, pour ne pas me retrouver dans des lieux touristiques remplis de touristes qui auraient le même guide que moi à la main. Par chance, j’ai pu trouver un guide touristique éco-responsable : Le Guide Tao de l’Inde du Nord. Ce guide propose des adresses et des lieux à visiter qui respectent l’environnement, et les droits humains. J’ai hâte d’en tester quelque uns. Enfin, par chance, une amie m’a prêté le Lonely Planet (merci Vaness 🙂 ) un guide très touristique, mais qui me sera bien utile pour retrouver les sentiers battus.2CB9D70200000578-3248208-A_shrouded_body_is_taken_into_the_Ganges_to_be_washed_and_prepar-a-9_1443180026276

Sinon, surtout ces derniers jours, je regarde beaucoup de vidéos sur youtube sur Varanasi. Une sur les crémations m’a énormément choqué. Moi qui ait peur de la mort, j’ai trouvé le français qui l’avait tourné bien irrespectueux de zoomer sur des corps embrasés. Les images sont violentes, et m’ont donné mal au coeur…de quoi me faire douter un peu de ma capacité à affronter ce genre de choses une fois sur place. Mais encore une fois, je ne me rends pas en Inde et à Varanasi pour me faire violence. Rien ne m’obligera à me rendre sur le Ghat de crémation. Rien ne m’obligera à rester à Varanasi si cela est trop dur. Rien ne m’obligera à rester en Inde du Nord si je ne supporte pas le climat chaud et humide. Et Rien ne m’obligera à rester en Inde si ne n’arrive pas à me faire à la culture indienne. Je peux changer de ville, aller dans le sud de l’Inde, ou même aller au Népal, juste à la frontière au Nord.

Sinon j’ai vu aussi de très jolies vidéo de « youtubeurs » qui sont payés pour voyager (alerte job de rêve). Vous pourrez en voir Ici, ou  !

S’entourer de professionnels expérimentés auprès des publics vulnérables

J’ai voulu me préparer autant à l’Inde qu’au public que je vais être amenée à accompagner. Pour cela, j’ai rencontré François qui bosse au sein du CAARUD (Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogues), avec qui j’ai pu discuter du public des travailleuses du sexe. Il m’a aidé à partir sans attentes, ni représentations de ce public. Même si on en a toujours forcément. Et puis j’ai rencontré Marie-Laure au Crij, qui m’a fait bénéficier de son expérience en matière d’approche communautaire (et pas humanitaire). Elle aussi m’a aidé à mettre des mots sur mes peurs, mes attentes, mes blocages, pour pouvoir aborder mon expérience avec le plus de pérennité possible.

Partir en voyage fait grandir, mais je n’ai pas envie de grandir dans la douleur. Cela doit rester du plaisir. L’objectif numéro un de ce voyage est d’apprendre à me connaitre d’avantage hors de ma zone de confort. Et je crois qu’il ne me faudra pas attendre très longtemps avant de l’accomplir.

Belle journée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s