De l’eau pour les éléphants

Hello !

Aujourd’hui j’ai envie de partager un peu avec vous le privilège que j’ai eu de pouvoir passer une journée avec des éléphants. J’ai passé une après-midi lors de mon séjour à Jaipur au sein de la ferme Elephantastic qui était recommandé par mon guide de voyage Tao (guide qui est spécialisé et n’oriente que vers des organismes / hôtels, respectueux des animaux, de la flore et des droits humains). J’étais emballée à l’idée de me rendre dans un lieu où les gens prennent soin de ces bêtes majestueuses. C’était un de mes souhaits pour ce voyage. Et puis, le rêve est devenu réalité…ou pas ?

Une organisation respectueuse des éléphants ?

C’est un énorme point d’interrogation. Je ne suis pas sûre que cette organisation soit aussi blanche qu’elle y parait. Déjà, son propriétaire, Rahul est un véritable business man. Sur de lui dans son petit costume, il répond de façon hautaine aux questions. On voit qu’il est là pour faire du fric, et on a du mal à décerner de l’empathie chez cet homme pourtant au contact de merveilleuses créatures. Au par avant, Rahul faisait travailler ses éléphant au fort d’Amber (une merveille d’architecture) et les battait pour les dresser. Il promet que ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais se refuse à accepter que les animaux qu’il nous présente sont des animaux profondément sauvage. Pour lui, ces animaux sont domestiqués, c’est dans leur sang, car leurs parents, et plus grands ancêtres étaient eux mêmes déjà domestiqué. Alors, j’ai posé beaucoup de question, car j’avais peur de la manière dont ces animaux avaient appris à « obéir ». Pour vous faire une idée, vous pouvez regarder ça (Attention ! Cette vidéo peut choquer). Malgré mes réticences, c’était trop tard, on était à la ferme Elephantastic, et Munkal m’attendait déjà pour la nourrir.

IMG_6963

Un contact magique

Nourrir les éléphants et les doucher a été un moment intense. Mais avant, pour gagner leur confiance, j’ai du laisser Munkal me sentir, et lui faire des câlins. Autant vous dire que je ne me suis pas faite priée. Munkal était très maligne. Elle venait piquer la nourriture de ses copains, et n’arrêtait pas de bouger. Durant ces moments uniques, je crois que je me suis véritablement coupée du monde. Je n’avais d’yeux que pour elles, et tentait de comprendre son langage. Je ne faisais pas attention à ce qui se passait autour, tout était dans l’instant. Et c’était incroyablement fort.

 

Avec le recule, je ne regrette pas ma rencontre avec Munkal. Je m’interroge encore sur ses conditions de vie, que j’espère aussi belles qu’elle. Cette expérience a été un moment unique dans mon voyage. En faisant abstraction de l’environnement et des gens autour, Munkal m’a offert un véritable tête à tête.

IMG_7100

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s